1992 
  
Bercy  14 Septembre / 4 Octobre 
  
-Intro Bercy 92
Voyage au pays des vivants
Rock'n'roll attitude
Ca ne change pas un homme
Pour moi tu es la seule
Quelque chose de Tennessee
Hey Joe
Tien an men
Je veux te graver dans ma vie
-Sortie de scène
La guitare fait mal
La musique que j'aime
Diego libre dans sa tête
True to you
Dégage
Que je t'aime
Gabrielle
Derrière l'amour
L'envie
Le bon temps du rock'n'roll
Je te promets
Poème sur la 7 ème
-Sortie de scène
Blue suede shoes
Be bop a lula
Whole lotta shakin' goin' on.
 
  
Musiciens : 
Norbert Krief, Thibault Abrial : guitares
Jannick Top, Christian Padovan : basse
Yves Sanna : batterie
Thierry Tamains, Michel Amsellem : claviers
Bruno Ribeira, Serge Roux, Jacques Bessot, Eric Giausserand,
Alex Perdigon : cuivres
François Constantin : percussions.
 
  
Direction musicale : Jannick Top, Erick Bamy, assistés de Marc Rossi. 
Luther Allison à la guitare pour "La guitare fait mal". 
  
Choeurs : 
Erick Bamy, Carolyn Jones, Zeita Massiah, Mila Lumbroso. 
 

Bercy 30/09/92


Palais Omnisport de Paris-Bercy, Paris.
Samedi 26 septembre 1992.



C'est le 3ème Bercy de Johnny.

Cette fois ci, je suis très bien placé au 4ème rang, en bordure d'allée. Sur nos fauteuils nous découvrons une petite affiche qui nous demande de retenir notre nuit du 18 Juin 93. En effet ce vendredi là, Johnny fêtera ses 50 ans au Parc des Princes. Mais ça, c'est une autre histoire...

Pour ce Bercy, Johnny a décidé de revenir à une entrée plus spectaculaire.

Après que le noir se soit fait nous découvrons un ascenceur qui descends des cintres, qui sarrête, s'ouvre et l'on découvre qu'il est vide.

Il se referme, et quelques secondes après s'ouvre à nouveau et nous découvrons Johnny habillé d'un magnifique costume qui attaque "Voyage au pays des vivants" suivi de "Rock'n'roll attitude".

Puis il attaque le tube de l'époque "Ca ne change pas un homme" sur lequel il retire sa veste et apparait en tee-shirt noir moulant pendant qu'est projeté plusieurs photos de toutes les époques et de tous les looks de Johnny reliées entre elles par la technique du morphing.

Après la reprise de "Pour moi tu es la seule", il reprend, en hommage, à Michel Berger décédé l'été 92 "Quelque chose de Tennessee".

Cinq cuivres accompagnent Johnny et ils nous refont une intro de fin 70 pour la reprise de "Hey Joe". Ensuite arrive les tambours chinois qui font l'intro de "Tien an men", puis Johnny enchaine sur un rythme endiablé "Je veux te graver dans ma vie".

Pendant que Johnny se change, Luther Allison vient nous faire un blues avant que Johnny revienne vêtu d'un blouson de cuir et accompagné par Luther Allison, chanter "La guitare fait mal". Puis le guitariste Norbert Krief fait retentir les notes de l'intro de "Toute la musique que j'aime" et c'est le signal qu'attendent tous les fans pour descendre des balcons pour se rapprocher de la scène.

Arrive ensuite une séquence plus calme avec "Diego" Johnny demandant à son public qu'"une fois, une seule fois, je voudrais la finir toute seule".Peine perdue. Vient ensuite une version hot de "True to you" avec sa choriste Zeita Massiah. Suit une version très rock de "Dégage" Johnny et ses deux guitaristes ayant des guitares qu'ils font tourner sur elles mêmes.

Arrive alors une superbe intro de près d'une minute à la flute électrique, par Serge Roux, pendant que Johnny à genoux au bord de la scène attaque "Que je t'aime" qu'il fait reprendre au public.

C'est depuis ce Bercy 92 que cette chanson est devenue une séquence d'amour entre Johnny et son public. Un très très grand moment.

Johnny arrive alors en moto et s'arréte au milieu de la scéne pour "Gabrielle" qu'il chante assis sur sa moto avant de finir la chanson toujours en moto sur la droite de la scène. Puis vient la reprise de "Derrière l'amour" avant deux morceaux de bravoures "L'envie" et "Le bon temps du rock'n'roll".

C'est alors la 2ème sortie de Johnny qui revient vêtu d'un pantalon de cuir noir et d'une chemise blanche immaculée. Il chante alors "Je te promets" en faisant chanter son public (il n'y a pas que Bruel...) puis vient "Poème sur la 7ème" qui se termine par la disparition de Johnny au bout d'une grue qui l'enlève dans l'infini.

C'est la 3ème sortie. Johnny revient pour nous faire 3 rocks: "Blue suede shoes", "Be bop a lula", "Whole lotta shakin' goin' on" dans une ambiance folle.

Il salue le public avec tout son orchestre sur le devant de la scéne.

Ce 3ème Bercy est le meilleur des trois premiers. Johnny a pris la mesure de la salle, et sa voix résonne merveilleusement dans Bercy avec des titres comme "Derrière l'amour".

Deux heures de bonheur.


N.B
.. Lors des premiers jours, Johnny est tombé de l'ascenceur et s'est fêlé 3 cotes. Il assurera quand même la suite des spectacles.
.. Lors des 6 premiers spectacles, il y avait une séquence Hard Rock avec "J'ai tout donné" chanté sur la moto à la place de Gabrielle.
.. Dans Destroy, Johnny a précisé que, pour l'entrée en scène dans l'ascenceur, il était caché dans une trappe en bas de l'ascenceur.
.. En 1ere partie du spectacle, il y avait le groupe Face To Face.