Mise à jour le 06/08/2012 

1962 
  
Olympia  25 Octobre / 12 Novembre 
  
Laissez nous twister
Elle est terrible
L'idole des jeunes
C'est une fille comme toi
Dans un jardin d'amour
Serre la main d'un fou
Pas cette chanson
Sam'di soir
Retiens la nuit
La bagarre
sortie de scène
- statics / Rebel Rouser  (Golden stars )
Hey baby
C'est le Mashed Potatoes
Comme l'été dernier
Let's twist again
Mashed Potatoes (Golden Stars )
Tout bas , tout bas , tout bas
I got a woman.
 
  
Musiciens :  Golden stars
Claude Djaoui : guitare solo
Antonio Rubio : basse
Marc Hemmler : piano
Louis Belloni : batterie
Jean Tosan : saxophone.
 




Le Ritz, Lille.
Lundi 1 avril 1963.




Johnny chantait au cinéma Le Ritz (1000 places).

En première partie il y avait Les Brutos (avec Aldo Maccionne) et un immitateur André Aubert (Don papillon).

L'ambiance était démente, tout le monde criait dans la salle.

La veille Johnny avait donné un concert à Amsterdam (concert retransmis dans la nuit Hallyday sur Canal+ en 93).

Johnny chantait en 2ème partie une douzaine de chansons.

Aprés l'entracte, dans une ambiance démente, le noir c'est fait dans la salle, le rideau s'est ouvert, et après de longues secondes, une flamme de briquet a jaillit décrouvrant le visage de Johnny s'allumant une cigarette, qu'il écrasa, empoignant le micro sur pied et attaquant "Dis moi oui".

La salle hurlait tellement qu'on endendait difficilement les paroles. Je me rappelle de "Retiens la nuit", "Je cherche une fille", "Elle est terrible", "L'idole des jeunes", "Pas cette chanson", "Hey baby", "Be bop a lula" et il termina par "I got a woman".

Ce jour là j'ai vécu un grand moment, un choc, une révélation.

Moi qui était timide j'étais debout, hurlant, gesticulant, tapant des mains. Chose que je n'imaginais pas quelques heures avant. En un mot je vivais !

À la fin du spectacle la salle, a réclamé "Les bras en croix", mais sans succès. Nous sommes sortis du spectacle K.O.

Nous étions quatre et avons décidé d'avoir un authographe.

Après une heure d'attente, Johnny est sortie par une porte dérobée et a pris le volant d'une Buick Impala noire. Nous avions une Aronde et nous l'avons pris en chasse. Nous l'avons coincé prés de la foire commerciale et là, très gentiment, il nous a dédicacé à chacun un authographe et nous a dis "salut les gars".

Dans la voiture il y avait Jean Pierre Block et 2 filles inconnues. Johnny rentrait sur Paris car le lendemain Sylvie passait à l'Olympia et lui chantait à Mantes-la-jolie.

Mes souvenirs sont là toujours fidèles 37 ans plus tard, et ils allaient se mêler à la vie de Johnny.

 


Photos